accueil du site

MARCHE DE L’AVENT 2005

Vous pouvez agrandir les photos en cliquant dessus.
(Pour le site, les visages des enfants sont volontairement retouchés.)

Rassemblement des jeunes de Magny au presbytère pour le départ à Chars  
Notre Aumônerie est habituée aux Marches de l’Avent,
mais cette année, celle-ci revêtait un caractère particulier.
En effet, elle avait lieu chez nous, dans le Vexin.

En chiffres, c’était cent quarante jeunes, prêtres et animateurs,
une douzaine de kilomètres de marche entre Chars et Magny en Vexin avec une étape à Nucourt,
au travers de la campagne ou en sous-bois, sur des chemins parfois boueux
et sous une petite pluie fine et glaciale en fin d’après-midi à la tombée de la nuit....
Mais comme on dit : « la pluie n’arrête pas le pèlerin ».

Cette marche nous a permis d’entrer dans le temps de la mémoire
– première étape du jubilé de notre Diocèse -
par la découverte de la mémoire de ce peuple de croyants qui nous transmettent leur Foi,
qui nous invitent à prononcer leur « OUI » comme Marie – la première en chemin -
et qui nous convoquent à l’espérance devant nos propres refus et obstacles.

Envoyés de l’église de Chars où nous avons recherché les Saints qui nous ont précédés et écouté le « OUI » de Marie dans le texte de la Visitation...
... nous sommes partis en silence vers la Chapelle de Chars où nous avons déposé un lumignon et un petit papier sur lequel nous avions inscrit notre vœu.

A travers les champs, après une halte pique-nique au foyer rural de Nucourt...

... nous avons découvert à la nuit tombée l’église de Nucourt,
vision impressionnante de cette église éclairée isolée dans la campagne et entourée uniquement du cimetière.
A l’entrée, chaque équipe a reçu un morceau du retable avec pour mission de repérer son emplacement.

Puis le retable nous fut expliqué et nous avons médité sur la puissance de l’Amour du Sauveur qui remet en marche malgré nos ruptures, galères, mort, scepticisme et culpabilisation.

Les cinq derniers kilomètres se sont fait assez rapidement en sous-bois à la lumière de nos torches,
récitant en chemin un « Notre Père » et des « Je vous Salue Marie » à l’aide d’un chapelet ou d’un dizenier.

Quel bonheur d’avoir été accueillis sur le parvis de l’église de Magny
avec un excellent chocolat chaud et quelques parts de brioches.
Puis après avoir repris quelques forces nous avons célébré la Messe du 1er dimanche de l’Avent
pendant laquelle – lors de la litanie pénitentielle –
nous avons reconstitué le retable de Nucourt à partir de ces morceaux distribués précédemment.

Nous sommes retournés dans nos foyer vers 22h30 fourbus mais heureux de ce que nous avons vécu,
sans oublier de récupérer notre lumignon, symbole du jubilé
mais aussi témoin de notre « OUI » à la suite de Marie et des Saints qui nous ont précédés.

Témoignage de Didier S.

accueil du site